Master droit pénal et sciences criminelles (M1/M2 Parcours droit de l’exécution des peines et droits de l’homme)

Niveau de formation: .
Domaine de formation: .

Durée: Réf:

Je postule

Présentation

Le parcours Droit de l’exécution des peines et droits de l’homme constitue une offre de formation inédite en France, en partenariat exclusif avec l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire et en collaboration avec l’université de Bordeaux pour le M2.

L’objectif principal de ce parcours est de préparer les étudiants aux concours de l’administration pénitentiaire, police et gendarmerie et, de manière plus générale, de carrière judiciaire (barreau, magistrature, greffe, etc.).

Par ailleurs, le parcours offre également la possibilité d’investir le champ de la recherche, en droit de l’exécution des peines, droit pénal européen et droits de l’homme.

 

Savoir-faire et compétences

Compétences et aptitudes visées

Le parcours offre la possibilité d’acquérir un niveau de connaissance très poussé dans les champs disciplinaires concernés.

   Au niveau Master 1, le diplome permet d’acquérir l’ensemble des fondamentaux nécessaires en droit pénal, sciences criminelles et droits fondamentaux.

   Au niveau Master 2, les cours plus distincts permettent de spécialiser les étudiants dans le but de maitriser un contentieux de plus en plus technique.

Un stage obligatoire est effectué en situation professionnelle. La soutenance est prévue devant un jury composé du Directeur de rapport de recherche et d’un membre de l’équipe de direction du Master.   

Des compétences transversales en langues étrangères et en informatique sont développées.

 

Pré-requis nécessaires

En Master 1, accès direct pour les étudiants titulaires d’une L3 Droit et AES.

Pré-requis recommandés

Modalités d’admission et d’inscription

Le parcours se déroule en deux ans.

Pour l’entrée en première année, la formation est accessible aux étudiants titulaires d’une Licence Droit, d’une Licence AES, ou encore des acquis professionnels validés; – des dérogations individuelles peuvent être accordées par décision de la commission d’équivalence pour les étudiants titulaires d’un diplome de fin d’études des écoles de commerce (ou de formations équivalentes).

Pour l’entrée en deuxième année, les candidats doivent être titulaires d’une 1ère année de Master, de préférence en droit, mais pas exclusivement. Outre les équivalences prévues par les textes, des dérogations individuelles peuvent être accordées aux titulaires d’autres diplomes. Une validation des acquis professionnels est également possible. La maitrise d’une langue étrangère est appréciée.