INGENIEUR PETROLE

Niveau de formation: .
Domaine de formation: .

Durée: Réf:

Je postule

PETROLE

Cette filière est réservée aux titulaires des diplomes suivants : DUT industriel ou Equivalent, DEUG Maths-Physiques-Technologie-Chimie (MPTC), Prépa MPSI (INP-HB), DEUG Maths-Physique (MP), DEUG Physique-Chimie (PC)

Profil de la formation

Les hydrocarbures satisfont encore les deux tiers des besoins en énergie de la planète. Cependant les réserves diminuent. Pour exploiter celles qui restent, il faut forer de plus en plus profond. Aux ingénieurs de relever des défis technologiques quotidiens pour atteindre ce but. De l’exploitation-production à la transformation du pétrole, de nombreux ingénieurs se succèdent à toutes les étapes. Certains autour des gisements, pour installer les équipements, forer, produire le pétrole réalisent les travaux d’études et de construction, nécessaires à l’exploitation des gisements d’hydrocarbures (équipements et outils de forage, conception des plates-formes, des tubages, etc. Ils s’emploient au quotidien, à décrire les réserves de pétroles, déterminer le nombre de puits, leur nature et leur emplacement ainsi que le calendrier de forage. C’est un métier qui exige de ces diplomes une forte mobilité géographique.

Contenu de la formation

Langues et Sciences Humaines

Anglais, Communication, Méthodologie du mémoire, Education Physique et Sport.

Mathématiques, Informatique

Gestion de projet, Economie, Marketing, Création PME, Assurance Qualité.

Finance, Comptabilité, Droit

Mathématique, Résistance des matériaux ; Organisation et gestion de la maintenance, Organisation et gestion de la production, Théorie des machines, Electrothermie.

Gestion commerce, Economie appliquée

Travaux pratiques (BE Construction, BE Fabrication, DAO ? Métallurgie, Energétique), Projets (Informatique, Conduite de projet, Projet 2, Maintenance, fin d’étude).

Domaine d’emploi

L’ingénieur en Pétrole intervient dans l’administration et l’industrie minière, dans les laboratoires d’analyse géochimique, minéralogique, géophysique et pétrographique, dans les cabinets ou institutions de gestion de l’environnement.